retour à l'accueil LISTE DES ARTISTES
LES OEUVRES

 FA



Propos
À partir d’un travail sur le corps, je veux parler de l’homme, de sa condition, de sa finitude, de ses limites; par nature (on ne connaît du monde que ce qu’on en perçoit) et par culture (la vérité du monde est relative à l’héritage du point de vue pour le comprendre). Entraves physiques naturelles, conditionnements épistémologiques et spirituels, enfermements pluriels dans  une cage aux vertus paradoxales, qui, en le tenant à distance du monde est tantôt réductrice, tantôt protectrice.
Je veux parler de l’homme, de ses zones d’ombres, blessures, souffrances, manques, volontairement cachés ou  inconsciemment refoulés dont l’écho se fait entendre au travers de poussées psychosomatiques (déformations,  boursouflures, crevasses, déchirures…), incarnées à l’extrême par le trou.
Je veux parler de l’homme, de son évolution, de son histoire, de sa part d’animalité, de sa bestialité, de sa fragilité.
Je veux parler de l’homme, de sa solitude, face à son questionnement intime sur son origine et sur son devenir inévitablement fatal.
Je veux parler de l’homme, de sa résistance, de sa patience, dans sa cage d’attente de l’inéluctable.
Je veux parler de l’homme, de sa singularité, étouffée par le bâillon uniforme du matricule. […]
Je veux parler de l'homme, de sa condition, de sa comédie.

 

Parcours
Autodidacte.


Eléments biographiques
Mon histoire commence en 1968, un lundi, autour de 20h30. Elle se fait d'abord silencieuse (un peu de perplexité peut  être...) au point d'en affoler le corps médical qui me malmène jusqu'à m'entendre libérer ce rassurant premier cri (d'effroi ?).
Bienvenu ici bas !
C'est ensuite dans un environnement attentif, respectueux et aimant (merci Papa, merci Maman) non loin d'un oncle peintre et sculpteur que je commets à 8 ans mon premier modelage cuit au four à pyrolise auto-nettoyant de ma grand mère. Point de départ.
Un saut dans le temps plus tard, un diplôme de travailleur social en poche pour améliorer les conditions humaines  (prétention ?) me conduit pendant plus de 20 ans auprès d'une humanité blessée, souffrante, tendre, dure, fragile, cruelle,
attachante, belle, répugnante....
Pendant ce temps, des aller-retour à la sculpture se font, ponctués parfois de longs silences, respirations nécessaires à ma partition...
Aujourd'hui, irréversiblement heureusement infesté de ce virus inoculé à 8 ans, la sculpture est l'un de mes centres. Elle me permet d'être, dans un autre costume, d'une autre manière, au plus prés de l'Homme pour, cette fois, dire sa condition et
sa comédie.

 

Expositions :
2013 :
Grande Biennale de Pont-sur-l'Art à Pont-Farcy
Galerie Place des ARTS à Caen du 27 septembre au 10 Octobre au sein du collectif ARKAN, les arts à Caen.
Festival d'art actuel du 18 au 21 août. Dives sur Mer.
2012 :
Rencontre Internationale d'art contemporain ARKAN, les art à Caen.
Exposition autour du spectacle du comédien Marc FREMONT « Le Cyrano de Saturne ». Le Reculey.
2011 :
84 ème salon des artistes Bas-Normands. Caen.